Comment ouvrir sa société de Wedding Planner ?

janvier 13, 2022

Comment ouvrir sa société de Wedding Planner ?

Vous démarrez votre activité de wedding planner ou souhaitez développer votre activité déjà existante en créant une société ? Avant de vous lancer, mieux vaut connaître les différentes étapes de création de votre société pour votre job de rêve. Rédaction des statuts, immatriculation et publication d’annonce légale ne vous disent peut-être encore rien, alors on vous explique toutes les étapes pour créer votre société !  

 Les étapes pour ouvrir votre société 

 Première étape : choisir la forme juridique  

Pour créer votre société, vous devez d’abord réfléchir à la forme juridique la plus adaptée à vos besoins :  

  • Si vous démarrez seule votre activité de wedding planneur, une EURL ou une SASU seront des structures adaptées.  
  • Si en revanche vous souhaitez vous associer avec une ou plusieurs autres personnes, alors les formes populaires de la SARL et de la SAS seront indiquées. 

Deuxième étape : constituer votre capital social  

Toute société doit démarrer avec une trésorerie de départ : son capital social. Bonne nouvelle, en théorie, un seul euro suffit. Dans les faits, constituer un capital de départ plus épais vous permettra non seulement de réaliser vos premiers investissements, mais aussi de rassurer vos clients, vos fournisseurs et les éventuels investisseurs sur les capacités financières de votre structure. 

D’ailleurs, ce capital peut être composé d’argent, mais aussi de biens (comme une voiture par exemple) que vous apportez à votre société.  

Autre bonne nouvelle : vous n’avez pas besoin de déposer tout le montant du capital social dès la création de votre société. En effet, selon la forme choisie, vous ne serez obligé de “libérer” que 20 ou 50 % de la somme annoncée. Le reste devra être versé dans les 5 années suivantes. 

Pour déposer votre capital, rien de plus simple : cela se fait chez la plupart des banques, en ouvrant un compte dédié à votre activité.  

Troisième étape : la rédaction des statuts  

Les statuts de votre société servent à encadrer son fonctionnement. Ils comprennent des mentions obligatoires comme l’activité (objet social), le montant des apports (capital social), l'adresse du siège social, mais aussi les modalités de fonctionnement de la société (répartition des pouvoirs entre les associés, mode de prise de décisions, fonctions et rémunération du dirigeant...).  

 

Quatrième étape : l’annonce légale  

Une fois vos statuts rédigés et votre capital social déposé, vous devez publier une annonce légale dans un journal qui les accepte (par exemple Les Échos ou Le Parisien). Cette annonce, payante, sert à déclarer publiquement la création de votre société. Attention : les tarifs varient entre 120 et 200 € selon la forme de société choisie.  

Cinquième étape : l’immatriculation de votre société 

Vous avez rempli les quatre premières étapes sans accroc ? Il ne vous reste plus qu’à déposer votre dossier complet, accompagné de toutes les pièces justificatives nécessaires au greffe du tribunal de commerce dont vous dépendez. Vous pouvez également déposer votre dossier à l’URSAFF, qui est le CFE (Centre de Formalité des Entreprises) dont dépendent les wedding planners. Dans les deux cas, vous devrez vous acquitter des frais administratifs demandés. 

Une fois votre dossier validé, vous serez immatriculé au registre du commerce et des sociétés (RCS) et obtiendrez alors votre Kbis, preuve de l’existence légale de votre société.  

Ces démarches vous inspirent moyennement et vous préféreriez être accompagnés pour les effectuer ? Des sociétés spécialisées peuvent même les réaliser entièrement pour vous ! C’est le cas par exemple de Simplitoo : leurs conseillers et experts formalistes prennent en charge ces formalités de A à Z et vous garantissent une création de société sans erreur.  




Inscrivez vous à notre Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour être informé de nos dernières news !