{Conseil de Pros} Véhicule professionnel : investir ou louer ? On fait le point …

 

Véhicule professionnel : investir ou louer ? 

 

Vous êtes Wedding Planner/Designer et vous avez besoin d’un véhicule pour transporter toutes vos décorations ou bien d’un véhicule neuf pour dorer l’image de votre agence mais vous ne savez pas quelle est la meilleure option pour vous… acheter un véhicule utilitaire, un véhicule de tourisme ou bien investir dans un véhicule en location longue durée ?

Comment investir ? Quelles sont vos possibilités ?

 

1/ Véhicule Utilitaire ou de Tourisme ?

Tout d’abord, vous devez faire la différence entre le véhicule utilitaire (VU) et le véhicule de Tourisme « ordinaire ». L’utilitaire a seulement 2 places à l’avant à l’inverse de la voiture VP qui en a 4.

Si vous avez besoin d’espace dans votre véhicule pour transporter vos fleurs ou toute votre décoration il est préférable d’opter pour un utilitaire qui présente bien plus d’avantage que le véhicule classique :

  • La TVA sur le prix d’achat est récupérable au taux de 20%
  • La TVA est déductible pour les frais de réparations ainsi que pour le carburant
  • Fiscalement, la déduction sur les amortissements ou les loyers ne sont pas plafonnés
  • Vous serez exonéré de la taxe sur les voitures de tourisme des sociétés (TVS).

En revanche si vous décidez d’opter pour une voiture de Tourisme type « cabriolet » pour véhiculer une image glamour de votre métier, voici ce à quoi vous serez contraints :

  • La TVA ne sera pas déductible sur l’achat de votre véhicule du fait qu’il soit du type tourisme. Cependant, elle est déductible dans la limite de 80% si le véhicule fonctionne avec du gazole et à 50% si c’est avec du GPL. Vous ne récupèrerez pas la TVA pour les voitures essence, ni pour les frais d’entretien ou de réparation.
  • En termes d’amortissement, vous serez plafonnée à 9 900 € dans le cas où votre véhicule a un taux d’émission de dioxyde de carbone supérieur à 200g/km, et qu’il est mis en circulation depuis début janvier 2004. Pour les autres voitures, le plafond sera limité à 300 euros.
  • Toute utilisation privée de votre véhicule de fonction entraîne le paiement de charges et devient un avantage en nature imposable, soumis aux cotisations sociales ainsi qu’à l’impôt sur revenu. Si vous êtes une chaine d’agence d’organisation de mariage et que vous décidez de fournir un véhicule à vos Wedding Planner, il en sera de même, ce sera inclus dans le paiement de vos charges sociales.

 

2/ Location ou Crédit-Bail véhicule

 

  • Pour les utilitaires : Le loyer, les entretiens et les TVA sur la location ou le crédit-bail sont déductibles. Seule l’essence ne l’ait pas.
  • Pour les véhicules de Tourisme, les loyers sont déductibles des résultats de l’agence dans la limite de 18 300€ pour les véhicules non polluants. En revanche, la TVA n’est pas déductible pour les contrats de bail, la location et les carburants sauf pour le gazole et le GPL.

 

Bon à savoir

Sachez que si votre activité de Wedding Planner ou de Wedding Designer est sous le régime de la micro entreprise, vous perdez le droit de vous faire rembourser la TVA sur vos investissements. Donc si votre activité nécessite des investissements importants, comme un véhicule utilitaire par exemple mieux vaut opter pour un statut d’entreprise (EI ou EURL) ou vous statuez en société.

 femme mercedes-viano

 3/ Comment investir dans un véhicule à usage professionnel ?

Choisir un financement adapté à votre agence de wedding planner n’est pas non plus une chose aisée. Selon l’utilisation que vous ferez de votre véhicule à vous de choisir la meilleure option en fonction de votre besoin et de votre statut d’entreprise.

Vous avez 4 options :

  • Le paiement comptant : vous réglez l’achat de votre véhicule avec votre trésorerie. Ce mode de financement est la solution la moins coûteuse car il n’y aura pas d’endettement à l’actif et que vous serez propriétaire du véhicule. Cependant cette option comporte tout de même quelques inconvénients : tout d’abord, votre trésorerie sera affectée par cette décision, ensuite vous devrez payer des impôts sur la plus-value réalisée lors de la revente du véhicule ; vous devrez aussi avancer la TVA au moment de l’achat, et enfin cette option ne vous permettra pas d’optimiser votre fiscalité.
  • Le crédit automobile : ce financement est réalisé soit par une banque, soit par un organisme financier moyennant son remboursement selon une durée et un taux d’intérêt établis à la signature du contrat. Ce mode de financement est simple : les remboursements sont fixes et réguliers, ce qui vous permet d’anticiper à l’avance le montant des prélèvements et de gérer votre budget plus facilement. En revanche, l’endettement global de votre agence augmente, ce qui diminue vos capacités d’emprunt auprès des banques.
  • Le crédit-bail ou la LOA (location avec option d’achat).

Dans ce cas, vous n’êtes pas propriétaire mais locataire du véhicule pendant une durée maximale de cinq ans. Au terme de cette période, vous pourrez choisir entre ces 3 possibilités :

  • Solder la valeur de rachat contractuelle et en devenir propriétaire
  • Restituer le véhicule chez le concessionnaire
  • Reconduire la location pour une nouvelle durée

 

Les conditions du crédit-bail sont souples. Vous pourrez choisir un financement total ou partiel (dépôt de garantie) pour la location, de racheter le véhicule au prix convenu sans pénalités, de choisir entre des loyers linéaires ou dégressifs, etc…

Par ailleurs, le véhicule n’étant pas inscrit à l’actif professionnel, le crédit-bail garde intacte la capacité d’emprunt de l’exploitation.

financement-vehicule-professionnel

  • La LLD (location longue durée)

Ce mode de financement permet à une banque ou à un organisme financier d’acheter pour le compte de son client qui lui en a fait la demande, un véhicule, en vue de lui louer pour une durée déterminée, moyennant le paiement de loyers. Plusieurs options peuvent s’ajouter au contrat pour une prestation globale comme les options liée au modèle du véhicule, sa couleur, sa motorisation… l’entretien du véhicule, le remplacement des pneumatiques, l’assurance, la gestion de carburant…Il s’agit d’une autre forme de leasing qui permet d’investir dans une voiture neuve sous forme de loyers mensuels avec un kilométrage annuel précis, sans que vous n’ayez à se soucier des frais d’entretien du véhicule.

Ce système est bien adapté pour les grandes et moyennes entreprises, ainsi que pour les petites si vous faites beaucoup de Km. A l’inverse du LOA, vous ne deviendrai jamais propriétaire du véhicule, cependant vous pourrez en changer autant de fois que vous souhaitez et vous ne serez pas contraint de verser un capital de départ.

 

4/ Autres déductions de charges possibles sur les crédits auto, le LOA ou le LDD

 

Vous allez faire beaucoup de Km parce que vous parcourez la France pour organiser vos évènements, ainsi vous allez consommer beaucoup de carburants, user vos pneus, payer une assurance en conséquence… mais rassurez-vous toutes ces charges peuvent être déduites au prorata de l’utilisation professionnelle que vous en ferez et sont illimités dès lors qu’ils sont engagés dans l’intérêt de votre entreprise. Pour ce faire, il vous suffit de bien conserver toutes les pièces justificatives afin de bien comptabiliser toutes les dépenses relatives à votre véhicule.

2

 

Leave A Response

* Denotes Required Field